S’abonner à la newsletter
  • 01 mar
  • COMEP du 19 février 2019 : les décideurs publics se mobilisent pour une fonction publique plus inclusive

Près d’une quarantaine de participants, représentant des décideurs des 3 fonctions publiques de la Réunion, se sont mobilisés mardi 19 février autour de madame Isabelle Rebattu, sous-préfète chargée de mission à la cohésion sociale et à la jeunesse et de madame Laure Ben Moussi, Déléguée Territoriale Handicap pour le FIPHFP, dans le cadre du comité des employeurs publics de la mission Handi-Pacte La Réunion.

Dans son discours introductif, madame la sous-préfète, tout en saluant le dynamisme local en faveur de la prise en compte du handicap dans les organisations de travail, a fait le vœu d’une fonction publique plus inclusive. « Notre objectif aujourd’hui est de dresser un plan d’actions pour une politique territoriale plus ambitieuse et de changer le regard ».

Une volonté reprise par Laure Ben Moussi qui a souligné « Nous devons définir une stratégie commune pour l’avenir et sensibiliser davantage ». Elle a par ailleurs rappelé l’importance de se mobiliser autour d’actions à venir telles que le Duoday, la labellisation des pratiques exemplaires dans le cadre du programme « Tous concernés, tous mobilisés », ou encore la campagne d’apprentissage qui va débuter prochainement.

La présentation de l’exposition « Mon talent en plus : handicap et compétences », réalisée par la mission Handi-pacte, a permis une transition idéale pour poursuivre sur cette thématique. Les participants ont ainsi pu découvrir ou re-découvrir les portraits des 18 agents (9 binômes de collègues, l’un en situation de handicap et l’autre non) et écouter un extrait de leur témoignage.

Un point d’étape a ensuite été présenté, avec un film retraçant les réalisations de la mission Handi-Pacte d’août 2017 à octobre 2018, suivi de la présentation de quelques chiffres clés issus de l’observatoire permettant de faire un focus sur l’évolution de l’emploi des personnes en situation de handicap dans la fonction publique réunionnaise.

La deuxième partie de l’après-midi a été consacrée à un temps de réflexion et d’échanges participatifs et interactifs permettant de dégager les actions prioritaires à développer et de faire un point sur les besoins d’accompagnement des employeurs publics.

 

Grâce à un logiciel interactif, les participants ont pu s’exprimer en direct via leur Smartphone. Leurs propositions ont été partagées sur grand écran, ce qui a permis d’en débattre communément. Ils ont aussi pu échanger leurs pratiques et valoriser des initiatives volontaristes sur le sujet de l’insertion et du maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap. Parmi les actions à développer, la sensibilisation des managers, la mutualisation des moyens et des outils ou encore le renforcement des échanges de pratiques ont été évoquées. La question des liens entre prévention et compensation du handicap a également largement été évoquée dans les débats.

Par ailleurs, tous se sont accordés pour souligner l’importance de développer les liens et une plateforme inter fonction publique permettant de faciliter les mobilités dans le cadre des reconversions.

Une participation forte et enthousiaste qui prouve, s’il en est une fois encore, le dynamisme et la mobilisation locale autour de cette thématique.

Objectif accompli donc pour ce COMEP : inciter les employeurs publics à mettre en place une politique handicap ambitieuse au sein de leur organisation et se mobiliser ensemble. Comme l'a rappelé madame Laure Ben Moussi « l’union fait la force ! ».

Revenir à la liste